kabylieaucoeur

kabylieaucoeur

MULUD AT MAAMMER

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/Mouloud-Mammeri-Ahmed-Mesli.jpg

 

Mouloud Mammeri, est  une des figures emblématiques de la défense et promotion  de la  culture amazigh (berbère), né le 28 décembre 1917 à Taourit Mimoun aux environs des Ath Yenni.

Mouloud Mammeri est considéré comme l'un des piliers de la littérature et de la recherche linguistique en Afrique.

 

 

Appelé également Dda Lmulud, (terme de respect) par ces concitoyens, face à ce qu’il a accompli pour tamazight (langue berbère).

 

Malgré tout ce qu’il a apporté d’un point de vue linguistique à l’Afrique du Nord, Mouloud Mammeri, était une personne simple qui ne voulait pas de privilège et qui se méfiait des récompenses car elles avaient des contreparties. Tahar Djaout dans sa «  lettre à Mouloud Mammeri » décrit  Mouloud Mammeri comme  un Amazigh au vrai sens du terme, un homme libre, ne voulant pas de chaîne et un vrai militant en faveur de la langue berbère. Un enseignant et chercheur linguistique qui ne ménageait pas ses efforts pour la défense  et la diffusion et la sauvegarde de sa langue maternelle.

 

Mouloud Mammeri dérangeait, le 10 mars 1980, une de ces conférences sur la poésie berbère ancienne a été interdite par les autorités.

 

Par la suite, à Tizi-Ouzou, des étudiants manifestent devant la Wilaya, pour protester contre la répression culturelle kabyle. C’est le début du printemps berbère, premier mouvement populaire spontané d’opposition aux autorités depuis l’indépendance de l’Algérie en 1962. 

 

 L'œuvre de Mouloud Mammeri est marquée par une préoccupation incessante,

jamais démentie, celle de recueillir et de transcrire une culture dite " sans écriture ".

Les poèmes Kabyles anciens, en sont une illustration. Cet ouvrage regroupe les poésies kabyles, de certains poètes du 17 et 18ème siècle.

Anthropologue et linguiste, Dda Lmouloud  a semé les graines de la recherche et de la science pour toutes les générations à venir.

 

 

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/Mammeri-Mouloud--biographie.png
Mouloud Mammeri en quelques dates :

 

 

 

1917 : Naissance de Mouloud Mammeri à Taourit Mimoun (Kabylie)

 

1938 : Publication d'une série d'articles sur la société berbère dans la revue marocaine Aguedal.

 

1940 : Démobilisation du front de la seconde guerre mondiale. Il poursuit ses études entamées au Maroc au lycée Louis-Gouraud à l'ex-lycée Bugeaud (Émir-Abdelkader) et prépare l'École normale supérieure.

 

 

1947 : Mouloud Mammeri est enseignant à Médéa, puis à Ben Aknoun (Alger), après avoir réussi le professorat de lettres.

 

 1952 : Publication de La colline oubliée chez Plon

 

1953 : Prix des Quatre jurés

 

1955 : Publication du Sommeil du juste (Plon).

 

1957 : Ciblé par l'armée coloniale, il se réfugie au Maroc.

 

1965 : L'opium et le bâton (Sned)

 

1969-1980 : Il dirige le Centre national de recherches anthropologiques, préhistoriques et ethnologiques, le Crape

 

1974 : Il élabore sa grammaire berbère qui sera rééditée chez Bouchène en 1992

 

1980 : Parution de Poèmes kabyles

 

1982 : Il fonde à Paris le Centre d'études et de recherches Imazighen ( berbères), le Cedam, et crée la célèbre revue Awalhttp://static.blog4ever.com/2015/02/795987/awal-cahier-d----tudes-berb--res-Mammeri-Mouloud.jpg

 

1988 : Il reçoit le titre de docteur honoris causa à l'université de la Sorbonne, à Paris. Avant sa mort accidentelle, il accorde un long entretien à Tahar Djaout sur l'écriture comme espace identitaire

 

 

 

27 février 1989 : Décès de Mouloud Mammeri, victime d'un accident de la circulation, de retour d'Oujda au Maroc, où il participait à un colloque sur la littérature.  

 

1991 : Création du prix annuel Mouloud-Mammeri par la Fédération des associations culturelles

 

 En Kabylie, une université porte son nom ainsi que la Maison de la Culture de Tizi-Ouzou.

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/axxam-idles-mulud-at-maamer-maison-culture-mouloud-mammeri-tizi-ouzou.jpg

 

 

Les œuvres de Mouloud Mammeri

 


Romans :

 

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/la-traversee.jpg
La colline oubliée,Plon /1952

 

Le someil du juste ,Plon/1952

 

L'opium et le bâton ,Plon/1965.

 

La traversée 1982

 

 

 

Nouvelles et contes : 

 

Ameur des arcades et l'ordre ,la table ronde n°72,p.81/decembre 1953 http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/contes-berberes-mouloud-mameri.jpg

 

  Le zèbre, Paris -Preuves,n°76,p.33-37/juin 1957

 

La meule, Europe n°567,p71-78/juillet -août 1976

 

Escales, Révolution Africaine ,n°1230/septembre 1987

 

Machaho , tellem chaho,Maspero et Bordas/1980

 

 

 

Ouvrages sur la littérature berbère :

 

 Les isefra de si Mohand ,Maspero /1969

 Poemes kabyles anciens ,Maspero 1980

 L'ahellil du Gourara,Edition de la SMH/1985

 Yenna-yas Ccix Mohand

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/blog-kabylie-au-coeur-articles-2.png

 

Ceci peut vous intéresser : 

 

Lettre de Tahar Djaout à Mouloud Mammeri 

 

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/motif-berb--re-tria-h.png

 

 

Kabylie au coeur 

 

 



24/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres