kabylieaucoeur

kabylieaucoeur

Lounis Aït Menguellet

 


Lounis Aït Menguellet : un poète de talent, une référence.

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/cd-isefra-ait-menguellet-2014-b.jpg


Le 17 janvier 1950, à Ighil Bwammas, petit village de Kabylie est né Lounis Aït  Menguellet, qui allait devenir l’un des plus grands artistes de la chanson kabyle.

 

Sa guitare toujours au plus près de lui, de solides connaissances de sa langue maternelle « taqbaylit » le kabyle,  lui  permettent de versifier à merveille.

 « bab n  wawal » « le maître du mot » comme le qualifie son fils

Djaffar, avec cette chanson hommage à son père «  I ketch a vava »

  «  Pour toi papa ».

  

Il sait éclairer son peuple sur ses dérives, ses maux.

Les chanson de Lounis sont  le reflet de la Kabylie profonde, il la dépeint à merveille sous ses différentes facettes.

 

Il n’est pas rare d’entendre des kabyles de sa génération reprendre une ou deux phrases de ses chansons pour en faire des citations et les placer à bon escient.

D'autres avouent en tirer également des leçons de vie, ou tout simplement se sentir mieux en les écoutant.

 

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/ceux-qui-cherchent-la-paix-yenna-umghar-menguellet-proverbe.jpg

 

 

 

Yenna - d umghar 

 

 

 

Au fil du temps, son âme poétique, ses talents d’écriture,  vont faire de lui l’un des plus grands artistes de la chanson kabyle.

 

Que ce soit dans de modestes salles de concert, des salles plus prestigieuses, ou  lors d’un concert en plein air, cela fait bientôt 50  ans que sa voix résonne dans divers lieux.

Son public est toujours au rendez-vous. Dès les  premières  notes  le voyage commence ….

 

Il y  a  au minimum  une k7, un disque, un cd de lui dans pratiquement chaque maison  kabyle ou chez les kabyles qui ont quitté leur pays.

 

 Plus que le  plaisir  d’avoir un ou plusieurs CD de Lounis, certains de ses contemporains  sont fiers  d’avoir été accompagnés par ses textes.  Da Lounis est une référence pour beaucoup., y compris pour la jeune génération.

 

 http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/musique-berb--re.png

 

Dès son enfance il est partagé entre son village natal, près de Tizi- Ouzou, et Alger, chez ses frères aînés. 

 

 

En 1967, à l'âge de 17 ans, il participe à l'émission " I ENAYEN UZEKKA" de la radio chaîne II, que Chérif Khedam consacre à la découverte de jeunes talents.

 

Aït Menguellet interprète alors " Ma truḍ" , " Si tu pleures" qu'il a composé lui même, un succès qui le propulse au rang d'idole.

 

 Durant ses études déjà, Lounis écrit des poèmes. En 1968 , il se lance dans la chanson en compagnie d'un groupe de jeunes amis.

 

Ils forment alors le groupe "Imazighen", « Berbères »  à cette époque rien que le nom du groupe est un acte fort  de revendication de l’identité berbère (groupe dissout en 1970).

 

 


 C'est en 1969, qu'il enregistre son deuxième album " Lwiza" confirmant définitivement sa notoriété. http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/Liwza-vf--ait-menguellet-blog-.jpg

 

  Ayant porté sa voix au delà des frontières du pays, Lounis Aït Menguellet réalise avec succès son passage à l'olympia  en 1978, 2008 et au Zénith de Paris en 1985. D'autres concerts en France, Canada où sont public répond toujours présents.

 

Avec un langage poétique très puissant et surtout de qualité  il devient un symbole de la chanson kabyle.

 

Ci -dessous , vous pouvez écouter "A Lwiza". Chanson qui émeut toujours beaucoup les kabyles, et pas seulement,  leur rappelant beaucoup de souvenirs. ( Ci-contre la traduction)

 

 

 

 

 

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/musique-berb--re.png

L'oeuvre de Lounis Aït Menguellet peut être scindée en trois parties, selon les thèmes traités : la première, sentimentale, durant les années 70, où les chansons sont plus courtes.

 

La seconde, durant les années 80, des chansons engagées sur un plan  politique et philosophique, caractérisée par des chansons plus longues, qui demandent une lecture et une interprétation profondes. ( Rappelons que c'est en avril 80 qu'éclate le Printemps Berbère)

 

 Il ne faut pas hésiter à relire plusieurs fois une chanson pour bien en saisir le sens.

 

 

 

 

La dernière depuis les années 2000, consacrée à la critique autour des thèmes qui rongent la société kabyle : son élite et sa classe politique.

 

Lounis Aït Menguellet reste fidèle à lui même, à son style, il a toujours à cœur le travail bien fait.

 

Comme atout supplémentaire,  son timbre de voix émouvant, qui transporte son public  à la découverte de sa langue, sa  Kabylie et son Algérie.

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/musique-berb--re.png
 

 Ci-dessous la chanson " Qqim deg rebbi-w - Reste sur mes genoux

Avec une traduction d'approche du thème en français. 

 


 

 Il y a beaucoup à dire,  à découvrir  sur Lounis Aït Menguellet,

 

là je ne peux que vous conseiller de voir ou revoir son   site officiel

 

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/Proverbe-berb--re-kayblie-lounis-ait-menguellet.jpg

 

 

 

( Le laurier rose en Kabylie, malgré sa beauté,  évoque l'amertume) 

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/blog-kabylie-au-coeur-articles-2.png

Isabelle

http://static.blog4ever.com/2015/02/795987/payasage.gif

 

Printemps Berbère 

 


17/01/2016
2 Poster un commentaire